Côme Roche

Concurrence pure et parfaite et concurrence imparfaite

concurrence pure et parfaite et concurrence imparfaite
Sommaire

La concurrence pure et parfaite est une théorie selon laquelle l’équilibre des prix des produits ainsi que l’équilibre de leurs quantités est défini de manière rationnelle en fonction de plusieurs conditions.

La concurrence imparfaite existe dès lors qu’un marché ne respecte pas l’une des 5 conditions de la concurrence pure et parfaite.

Concurrence pure et parfaite

C'est quoi la concurrence pure et parfaite ?

La concurrence pure et parfaite ou CPP est une théorie élaborée au 19ème siècle. La concurrence pure et parfaite est un type idéal de structure de marché où tous les producteurs et consommateurs disposent d’informations complètes et symétriques, sans aucun coût de transaction. Le prix des produits est décidé de manière rationnelle.

Dans ce modèle de concurrence, il n’existe pas de monopoles.

Quelles sont les 5 conditions de la concurrence pure et parfaite ?

Conditions pour une concurrence pure :

Atomicité du marché

Les entreprises, les individus et les ménages ont tous une taille très réduite de telle sorte qu’ils ne peuvent pas influencer les conditions de fonctionnement du marché. Il n’y a pas d’entreprises dominantes et il n’y a pas d’ententes entre les entreprises pour fixer des prix plus élevés et réduire les quantités. Tous les acheteurs sont isolés, ils ne communiquent pas et ne peuvent pas forcer une réduction du prix par exemple.

Atomicité du marché, concurrence pure et parfaite

Homogénéité du produit :

Tous les produits de la même catégorie sont les mêmes. Ils sont identiques. Cela garantit que les acheteurs ne peuvent pas faire la distinction entre les produits en fonction d’attributs physiques, tels que la taille ou la couleur, ou de valeurs intangibles, telles que l’image de marque. Les acheteurs basent donc leurs choix seulement à partir du prix du produit.

Homogénéité du produit, concurrence pure et parfaite

Fluidité du marché :

Le marché est ouvert à la concurrence. Toute entreprise qui souhaiterait s’y implanter peut le faire facilement et tout acheteur nouveau qui souhaite participer à l’échange peut le faire facilement. Il n’y a pas de réglementation contraignante pour l’implantation d’une nouvelle entreprise sur le marché. L’investissement initial pour s’implanter doit être minimal et la sortir du marché doit-être simple et n’entraîne pas de dépenses particulières.

Fluidité du marché : concurrence pure et parfaite

Mobilité des facteurs de production (travail et capital) :

Les travailleurs et le capital doivent pouvoir se déplacer librement sans obstacle d’une activité à une autre. Si, par exemple, une industrie devient moins rentable, les facteurs qui y sont utilisés sont transférés vers l’activité qui est la plus rentable. Il n’y a pas de délais, pas de frais et pas de formations différentes.

Mobilité des facteurs de production, concurrence pure et parfaite

Transparence du marché :

Tous les participants présents sur le marché sont aux courants de toutes les caractéristiques du marché. Les agents connaissent la qualité des produits, les quantités offertes et demandées aux différents prix. Les informations sont directes et gratuites. 

Transparence du marché, concurrence pure et parfaite

Quelles sont les limites de la concurrence pure et parfaite ?

Dans le monde réel, il est pratiquement impossible d’atteindre la concurrence pure et parfaite.

En effet, chacune des conditions est difficilement réalisable.

Atomicité du marché : Des entreprises et des gouvernements ont des poids assez forts pour changer et contrôler des marchés. Ils influent sur les acheteurs et le prix des produits.

Homogénéité du produit : Pour avoir des produits identiques, il faudrait que les producteurs et les fabricants aient les mêmes méthodes de production et veuillent produire le même produit. Il ne peut pas exister de marques et de publicités.

Fluidité du marché : Des barrières à l’entrée et à la sortie trop importante, du protectionnisme des états et les brevets. Tout cela bloque la fluidité du marché et son bon fonctionnement dans une concurrence pure et parfaite.

Mobilité des facteurs de production (travail et capital) : Déplacer des travailleurs prends du temps et coute de l’argent, entre les formations, les changements d’habitudes et le nouvel environnement, il est difficile de réaliser cette condition.

Transparence du marché : Les informations ne sont pas forcément accessibles ni gratuites. Elles peuvent être protégées par des entreprises et des états. De plus, lorsqu’une information est gratuite et accessible elle peut être biaisée par les personnes l’ayant partagée.

Exemples de concurrence pure et parfaite

La concurrence pure parfaite est une construction théorique et n’existe pas réellement. Il est difficile de trouver des exemples réels de concurrence parfaite. Nous allons donc parler de conditions théoriques.

Exemple :

Un marché regroupe beaucoup de petits acheteurs et vendeurs de blé. Le blé n’est pas réellement différent d’un vendeur à un autre et seul le prix est vraiment différent. Aucun des vendeurs ne propose de packaging et tous les blés sont facilement achetables. Les acheteurs sont tous rationnels et vont donc choisir le blé coutant le moins cher.

Exemple concurrence pure et parfaite

Concurrence imparfaite

C'est quoi la concurrence imparfaite ?

La concurrence imparfaite existe dès lors qu’un marché ne respecte pas l’une des 5 conditions de la concurrence pure et parfaite.

Cela signifie que les entreprises qui évoluent dans cet environnement peuvent choisir comment différencier leurs produits, les prix qu’ils vont proposer et les prochaines innovations qu’ils veulent réaliser.

Le monopole et l’oligopole découlent de marchés à concurrence imparfaite.

Exemples de concurrence imparfaite ?

Le marché des smartphones est un bon exemple de concurrence imparfaite.

Tous les smartphones essayent de se différencier des autres en proposant de nouvelles fonctionnalités ou en essayant de se différencier grâce à la marque à laquelle ils appartiennent.

De plus, certains états bloquent la diffusion de smartphone appartenant à certaines marques dans leurs pays bloquant ainsi la fluidité du marché.

Exemples de concurrence imparfaite

Quelles sont les différences entre concurrence pure et parfaite et concurrence imparfaite ?

La concurrence pure et parfaite est un marché idéalisé sans aucun défaut, dans lequel les produits sont identiques et égaux. On ne peut les différencier que part le prix. De plus, tous les acteurs du marché ont accès à toutes les informations et agissent de façon rationnelle.

Dans le cas d’une concurrence imparfaite les produits ont tendance à fonctionner différemment et à offrir des avantages uniques. Les entreprises sont en concurrence pour obtenir le plus de part de marché, les barrières à l’entrée sont élevées et les acheteurs et les vendeurs manquent d’informations. Les entreprises peuvent aussi utiliser des campagnes marketing afin d’augmenter leurs ventes et les marges de leurs produits.

La concurrence pure et parfaite à une tendance à normaliser les produits et à empêcher l’innovation car tous les produits se ressemblent et proposent les mêmes fonctionnalités.

Concurrence pure et parfaite et imparfaite​
L'application du commercial itinérant
Gérez vos relances, vos rendez-vous, votre chiffre d'affaires et réalisez des parcours.
Moovago
Vous avez aimé l'article ? Partagez-le !
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez d'autres articles :